:: WE LOVE KOREA :: Hanguk's Culture :: Culture Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kongji & Patzzi - 콩쥐 팥쥐

avatar
Coralie
Admin
Messages : 157
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Fév - 11:58

Kongji & Patzzi - 콩쥐 팥쥐



Kongji et Patzzi (콩쥐 팥쥐) est un roman coréen traditionnel datant de la dynastie Joseon. C'est l'histoire de l'humble triomphe de Kongji sur l'adversité. La morale de l'histoire est que les bonnes personnes qui pensent positivement et travaillent dur seront heureux, comme dans le proverbe "le ciel aide ceux qui s'aident".

La petite histoire :

Un couple sans enfants a été gratifié d'une petite fille qu'ils ont appelé Kongji. Sa mère est morte quand Kongji avait 100 jours. Elle a grandi avec son père. L'homme se remaria de nouveau quand Kongji avait quatorze ans. Pour remplacer sa femme, il trouva une veuve cruelle qui avait une fille très moche nommée Patzzi. Son père est mort finalement. A partir de ce moment-là, la belle-mère et Patzzi traita Kongji de manière très injuste. Elles l'ont privé de manger, la revêtirent de haillons et la forcèrent à faire tout le travail le plus sale dans la maison.

Un jour, la belle-mère força Kongji à labourer un champ avec une houe en bois. La houe se brisa, laissant Kongji en larmes, de peur que sa belle-mère ne la batte encore. Une vache lui apparut et la réconforta. Elle l'aboura le champ à sa place, et renvoya Kongji à la maison avec un panier de pommes, un cadeau de la vache. Sa belle-mère l'a accusée de voler les pommes et a donné le panier entier à Patzzi. Et elle refusa de donner à Kongji son souper.

Le lendemain, la belle-mère a donné à Kongji un énorme pot avec un trou dans le fond. Elle doit le remplir d'eau avant qu'elle et Patzzi rentrent de la ville. Kongji ne cessa de remplir le sceau mais celui-ci ne se remplissait jamais. L'eau sortait du trou. Une tortue apparut et lui bloqua le trou. Avec son aide, Kongji remplit le pot avec de l'eau. La belle-mère était encore plus en colère. Elle a frappé Kongji qui eu un bleu.

Au bout d'un certain temps, le roi annonça qu'il cherchait une femme. Une danse sera donnée en son honneur, à laquelle chaque jeune fille doit assister. Kongji et Patzzi sont invitées. La belle-mère espérait que Patzzi serait chanceuse, mais craignait que Kongji ne prenne la chance de sa propre fille. Avant de partir, la belle-mère donna à Kongji un énorme sac de riz à la coque, qu'il fallait accomplir avant de revenir de la danse. Kongji demanda de l'aide du ciel, et un troupeau de moineaux apparut et décrocha le riz. Une fée est descendue du ciel et a habillé Kongji dans une belle robe et une délicate paire de chaussures colorées. Elle fut transportée au palais par quatre hommes dans un magnifique palanquin. Kongji se précipita vers la danse.

Tout le monde l'admirait à cause de sa beauté. Le roi s'approcha d'elle pour lui demander son nom. Mais quand Kongji vit sa belle-mère et sa belle-sœur parmi les invités, elle s'enfuit de terreur. Patzzi fit remarqué à sa mère que l'étrange fille ressemble à Kongji. En traversant un bon, Kongji trébucha. Une de ses chaussures tomba dans le ruisseau. Le roi trouva la chaussure et promis d'épouser la femme à laquelle elle appartenait. Des servantes ont essayé la chaussure sur chaque femme sur la terre, jusqu'à ce qu'ils soient arrivés dans le village de Kongji. Elle ne correspond à personne, sauf Kongji. Elle était la dernière à essayer la chaussure. Elle fini donc par se marier avec le roi.

Patzzi était jalouse du mariage de Kongji l'a donc noyé dans une rivière. Patzzi s'est déguisée en Kongji pour vivre avec le Roi. L'esprit de Kongji hanta tout le monde dans la rivière. Un homme courageux s'est confronté au fantôme et elle lui a tout dit. L'homme en fit le rapport au roi, et le roi entra dans la rivière. Au lieu d'un cadavre, il a récupéré un lotus d'or. Il a embrassé le lotus et il a été changé en Kongji.

Le roi a condamné Patzzi à mort et demanda au serviteur de faire une sauce avec son corps. Ils l'ont envoyé à la belle-mère. La belle-mère mangea la sauce avidement, la confondant avec un cadeau de sa fille. Une cuisinière lui avait tout révélé. Quand elle a appris la mort de Patzzi, la belle-mère de Kongji est tombée dans une défaillance dont elle ne s'est jamais réveillée.

________________________________


La légende de Kongji et Patzzi a été transmise oralement pendant de nombreuses générations avant d'être enregistrée pour la première fois, produisant de nombreuses variations régionales. Par exemple, certaines versions de l'histoire ce n'est pas une tortue qui aide Kongji mais une grenouille. Bien que la première partie de l'histoire partage des éléments avec le conte de fées occidental de Cendrillon, la croyance coréenne traditionnelle de kwon seon jing ak (권선 징악, l'importance d'encourager la vertu et de punir le vice) imprègne le conte traditionnel, se concrétisant avec les morts méritées De la belle-mère et de la belle-sœur de Kongji dans la deuxième partie de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All Korea :: WE LOVE KOREA :: Hanguk's Culture :: Culture-
Sauter vers: